H. pour have you met Laure? ☆ The Culture Delivery

the_culture_delivery_Laure_portrait_chinois_linsolente_3

Aujourd’hui et pour bien débuter la semaine,  j’inaugure la nouvelle rubrique du blog « P. pour portrait chinois ». L’occasion de vous présenter une nana extra et son beau projet culturel, auquel je ne suis pas restée insensible : The Culture Delivery.

Depuis petite, Laure baigne dans la culture classique. C’est vrai qu’avec un père fou d’opéra et une mère pianiste professionnelle, Laure ne pouvait que se lancer dans le culturel !
Après ses études, Laure s’aperçoit très vite qu’elle n’est pas faite pour la finance (mais qui l’est vraiment ?) et crée sa propre marque de prêt-à-porter : Cavalier Bleu. En novembre 2013, l’envie de retourner à son premier amour lui prend. C’est ainsi que sa première enveloppe culturelle voit le jour en juin 2014.

Son challenge ? Stopper net l’idée que culture rime avec élitisme et snobisme. Bien au contraire, Laure envisage la culture avec humour et légèreté et souhaite faciliter son accès. Tous les mois, Laure nous délivre sa vision, en partageant avec nous, trois de ses coups de cœur du moment.

Chaque enveloppe est concoctée avec soin et rédigée à la main. Laure accorde une importance particulière au côté artisanal de son métier. Son design est sobre et aux couleurs pastel. Il me rappelle les cartons d’anniversaire vintage que nous recevions en primaire et que nous transmettions à nos parents avec fierté. Et bien le sentiment n’a pas changé, que je reçoive une invitation pour les 7 ans de Camille Cournot ou l’enveloppe TCD du mois d’avril, je suis toujours aussi euphorique. Chaque enveloppe contient : un billet pour deux personnes pour une expo temporaire, un tarif préférentiel pour une pièce de théâtre et un ticket surprise pour un rendez-vous insolite. Et ce n’est pas tout ! Laure s’efforce toujours d’ajouter quelques suggestions culturelles supplémentaires pour inciter ses abonnés à explorer toujours davantage.

J’avoue qu’au départ, en voyant le prix de l’abonnement (14,5 €), je me suis demandée si les expos proposées allaient être intéressantes. Je m’attendais à des expos gratuites ou des collections permanentes que j’avais déjà vu et revu mais PAS DU TOUT ! Laure teste toutes les expositions et spectacles avant de nous proposer sa sélection (le job de mes rêves). J’aime tout particulièrement le petit résumé personnalisé, qu’elle prend soin de rédiger sur chaque carton d’invitation.

the_culture_delivery_Laure_portrait_chinois_linsolente_8

the_culture_delivery_Laure_portrait_chinois_linsolente_7Pour les futurs entrepreneurs parmi vous, je n’ai pas hésité à poser quelques questions « business oriented ».

Comment créer son entreprise sans aucun contact, ni aucune expérience dans le secteur culturel ?

Laure croyait en son projet et plutôt que de le développer seule dans son coin, elle a souhaité se confronter directement au marché. Elle décide de tester son idée auprès des institutions culturelles et du grand public…Engouement général !

Conseil #1
Parler de votre idée à tout le monde et tester la auprès de votre cœur de cible, afin de très vite, pouvoir apporter les modifications nécessaires. Un projet, aussi grandiose soit-il, échouera s’il ne répond pas à un besoin du marché.

Laure entretient d’ailleurs une relation de proximité avec ses abonnés dans un but d’amélioration permanente. Tous les mois, elle part à leur rencontre, lors des visites atypiques qu’elle propose et auxquelles elle assiste. Cela lui permet de mieux connaître son public et d’adapter son offre en fonction.

La culture est un secteur très fermé et concurrentiel, comment se décider à se lancer ?

Au-delà de l’étude de marché, du business plan et du modèle économique créés pour rassurer les troupes, Laure a une approche plutôt détendue face à cette montage terrifiante qu’est la création d’entreprise. Elle m’explique être toujours très étonnée face à la réticence des gens qui envisagent la création d’entreprise comme la prise de risque ultime. Pour elle, le risque est limité : « on ne risque que ce qu’on investit ». À vous de voir ce que vous êtes prêt à investir.

Conseil #2
Se lancer car il y aura toujours des milliers de raisons de ne pas le faire.

Et pour finir ce portrait en beauté, découvrez les trois lieux culturels préférés de Laure.

Le Bal et La Maison Rouge car ces deux lieux proposent une expérience culturelle. Laure aime s’octroyer une vraie pause et s’installer au Bal Café ou au Rose Bakery culture, après une chouette expo.
Le Théâtre de Poche est son théâtre préféré pour son foyer très cosy et surtout parce qu’à la fin de chaque représentation, les comédiens sortent et échangent avec le public.

Le petit conseil bonus de Laure : « Faites-vous confiance ! Tout est question d’assurance. Je me suis créé le métier que je voulais bien faire, pourquoi pas vous ? « 

Un grand merci à Laure pour avoir pris le temps de répondre à mes milliers de questions.
Il n’y a plus qu’à vous abonner !

the_culture_delivery_Laure_portrait_chinois_linsolente_10 The Culture Delivery
L’abonnement culturel des parisiens pressés.

FacebookTwitterInstagram

Publicités

Une réflexion sur “H. pour have you met Laure? ☆ The Culture Delivery

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s