C. pour carnet de voyage au Kenya

voyagenairobi-tanzanie4-www.jesuislinsolente.com

C’est toujours sympa les retours de vacances. Entre ceux qui te demandent s’il a fait beau au Kenya car tu as mauvaise mine et que tu n’es pas du tout bronzée (c’est interdit de faire ce genre de remarque à quelqu’un qui rentre de 10 jours de vacances), ceux qui n’avaient même pas remarqué ton absence (ça me va droit au coeur) et ceux qui m’appellent amibe depuis que je suis rentrée car je suis un peu malade (les aléas d’un voyage en Afrique quoi). Comme vous l’aurez compris, le retour à la réalité est rude !

Laissez-moi quand même vous resituer un peu les choses…A 10 ans j’avais un rêve :  partir en Afrique. A l’époque ma mère écoutait tout le temps Cesaria Evora (RIP) et j’étais fan. Le jour de mon entrée en 6ème, j’étais toute fière de rentrer à la maison et d’annoncer que David Evora (le petits fils de Cesaria) était dans ma classe. C’était une terreur ce gamin mais je l’aimais bien (secrètement) et j’attendais ce voyage depuis cette fameuse année de 6ème5.

J’avoue qu’avant de partir, j’avais un peu la frousse. Certaines de mes peurs étaient fondées et d’autres complètement irrationnelles. Je craignais de : me faire enlever, de choper le palu, qu’on me vole mes papiers, qu’on m’ampute la jambe (j’avais une grosse coupure à la cheville et une copine m’avait dit que si ça ne cicatrisait pas avant mon départ, cela risquerait de s’infecter là-bas avec l’humidité et tout et tout), de me disputer avec ma mère, que l’avion s’écrase, de me faire manger par un lion, de me faire piquer par un scorpion et d’attraper toutes sortes de maladies incurables. Mais en fait l’Afrique n’est pas du tout comme on se l’imagine. L’image entretenue par les médias d’enfants qui crèvent dans les rues, de famine, de saleté, de toilettes à la Slumdog Millionaire, d’analphabétisme, etc. n’a rien à voir avec leur réalité. Ok j’étais au Kenya (l’un des pays les plus riches d’Afrique) mais je vous confirme que les gens ne marchent pas pieds nus, qu’ils ont l’électricité et même la fibre optique. Moi qui m’attendais à voir des femmes vêtues de tenues traditionnelles et colorées (comme j’en vois parfois à Paris), j’étais déçue de constater que ces femmes portent des jupes des années 50 et de jolis chemisiers (#MadMeninKenya). Ils ont aussi des mall à l’américaine avec des supermarchés gigantesques ou tu peux TOUT trouver et la plupart des gens conduisent des 4×4. Bref, j’étais sous le charme de Naïrobi. Après, nous sommes allées à Masai Mara (une réserve nationale située au Sud-Ouest du Kenya) pour un Safari de 3 jours. Puis, nous avons terminé notre voyage par l’île de Zanzibar avec un stop à Stone Town avant de rejoindre les plages de sable blanc. Petit rappel pour… (tu te reconnaitras)  : Zanzibar n’est pas au Kenya mais bien une île de Tanzanie 😉
Je ne vais bien évidemment pas vous raconter mon voyage dans les moindres détails (B-O-R-I-N-G), mais je vous ai préparé un petit medley des choses qui m’ont le plus marquées, touchées, étonnées, déconcertées…; comme ça c’est comme si vous y étiez !

Bon déjà, et même si ça n’a rien à voir, je dois vous raconter à quel point j’étais complètement hallucinée quand je suis montée dans l’avion pour Naïrobi. Le Boeing avait 2 étages (comme dans le tgv), je n’avais jamais vu ça de ma vie. Est-ce que c’est moi qui devrais sortir de ma banlieue plus souvent ou vous aussi vous trouvez ça fou ? Je vous rassure tout de suite, c’est pas la chose qui m’a le plus plu du voyage mais disons que le séjour s’annonçait bien.

voyagenairobi-tanzanie9-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie8-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie7-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie12-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie11-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie5-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie6-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie10-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie3-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie2-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie13-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie14-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie16-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie15-www.jesuislinsolente.comvoyagenairobi-tanzanie17-www.jesuislinsolente.com

Assez tergiversé, voici donc ma liste à images (en espérant que ça vous fasse un peu voyager) :
* les jambo (bonjour) et karibu (bienvenue) qui rythmaient mes journées
* se faire réveiller par le chant des oiseaux
* les animaux spectaculaires de Masai Mara
* les tissus colorés que portent les Maasaï et les perles que les femmes leur offrent comme signe d’amour
* les fruits aux mille saveurs
* les sourires éclatants
* les petites filles pieds nus en robes de princesses décousues
* les Kikoy (tissus qui servent de foulard, de paréo ou de serviette) de toutes les couleurs
* les arbres majestueux et les plantes verdoyantes
* les Matatu (les bus au Kenya) qui conduisent comme des fous
* les vaches et les brebis en liberté au milieu des enfants qui jouent
* les embouteillages monstrueux de Naïrobi, à toutes heures du jour et de la nuit (10 000 fois pire qu’à Paris- oui c’est possible)
* les écoliers qui portent l’uniforme (rouge et marron au Kenya et bleu roi et jaune très clair à Zanzibar)
* la terre rouge sur le sol
* les cratères impressionnants sur les routes, provoqués par la pluie
* les salaires ridicules : environ $150/mois
* les milliers de bébés éléphants orphelins, causé par la chasse à l’ivoire (pour $50/an sauver un éléphant)
* les noix de coco vertes et savoureuses
* l’eau turquoise de Zanzibar
* vivre au rythme du soleil (levé 6h – couché 18h)
* la force des femmes qui gèrent tout
* tous ces hommes contemplatifs, installés devant leur maison pendant des heures à attendre que le temps passe
* l’éloge de la polygamie dans les feuilletons TV : « ma chérie, ce n’est pas ton tour ce soir »
* les milliers d’enfants qui jouent avec rien mais qui sont libres
* les conditions d’hygiène difficiles
* les moustiques silencieux mais vicieux
* les vendeurs de fleurs, de lits, de pots en terre sur le bord de la route
* cette grande patience et cette douceur de vivre communicative
* le marché aux poissons plus connu comme le repère des mouches (ça pue mais ça vaut le coup d’oeil)
* le lait de chèvre et même de chameau au supermarché
* le riz pilau (=pilaf) délicieux
* le bordel dans la ville : les voitures, les bêtes, les enfants, les vieux, les fous…j’adore !
* un enfant qui grimpe aux cocotiers en quelques secondes
* des bouteilles en plastique suspendues à un arbre comme des guirlandes
* des maisons avec des pierres énormes disposées sur le toit pour ne pas qu’il s’envole
* le ciel haut et bleu
* la lumière éclatante
* le poids de la religion à Zanzibar
* les maisons blanches de Stone Town faites de corail et de sable
* les caravelles sur l’océan indien
* le magasin Bata qui fait fureur au Kenya
* les ciels étoilés
* les vases faits de calebasses et de perles
* la porte blindée qui sépare la cuisine des chambres dans les maisons (ordre de l’ambassade)
* les différences de prix pour les kenyans, les expats et les touristes (l’entrée du musée à $4, $6 ou $20- je vous laisse deviner combien on a payé)
* l’accueil chaleureux des kenyans et des tanzaniens
* les petites filles venues d’un village lointain qui m’ont encerclée et observée avec curiosité car elles n’avaient jamais vu de blanche
* la richesse de parler sa langue maternelle, la langue nationale (Swahili) et l’anglais

Ce voyage m’a marqué et je ne compte pas en rester là…
Merci Charity, Tim, Shenaz, Sienna, Joyce, Tana et Kitty !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s